The Correspondence of Baron de Vioménil (Public)

Pages That Need Review

No. 3: Brouillon lettre au prince de Montbarrey - Envoi CR inspection - 1780/09/01

1
Needs Review

1

M S.

J'ai eu lhonneur de vous adresser dans le premier jour du mois de 7bre dernier et par deux Batimens differens partans de Boston [le fait? ? ?er a] france, et ? par cadet, mais lexpedition par duplicate de la Revue dInspection que je venois de faire des Régimens d'Infanterie aux ordres de M. de Rochambeau, qui sont En amerique; mais comme les besoins de les Regimens sont pressants, et [les Envois?] de lettres peu sur, je prens le parti de vous adresser a joint, mon Prince, par la fregatte l'amazone, qui retourne [?En Europe], au travail de Revue [complet] depuis [l? de?] jusqu'a ce moment; a fin d'assurer davantage les envois que demandent les Régimens et que [leur] sont indispensables dans un païs ou l'on ne peut trouver de quoi satisfaire, même avec beaucoup d'argent, aux necessités [pour ?] des Troupés Javois en même tems adressé a M. de Gribeauval le travail de la Revue comme l'auroit faire tout autre Inspecteur de l'artillerie; a fin quil peut vous

Last edit 3 months ago by Stephen
2
Needs Review

2

en rendre compte; et je lui eu adresse par cette même voie une nouvelle expedition. Je[?] encor icy quelques memoirs de grace, qui [?] de notre reunis.

mais lobjet le plus interessant mon prince pour la conservation du petit nombre de soldats que nous avons icy, cest d'envoyer sans retard et par toutes les occasions, a chaque regiment le plus grand nombre de bonnes recrues quil sera possible de leur procurer, ou dy supplier par des miliciens bien constitués si les depots de ces corps navoient pas reussi a [en faire] de nombreuses et de la meilleur espece, si on pouvoit meme porter a cent soixante hommes toutes les compagnies de cette petite armée, jen regarderois la force comme doublée, parceque a fournissant sans peine a toutes les fatigues du service de campagne, il y auroit une grande diminution de maladies, et beaucoup deconomie pour le roy. ces reflexions auxquels je vous prie, mon prince, de vouloir [bien] donner quelque attention que j'[aurai] toujours a vous proposer ce qui peut contribuer au bien du service et au succés des armées du roy.

j'ay lhonneur detre avec lattachement le plus respectueux

Last edit 4 months ago by Stephen

No. 4: Brouillon lettre au prince de Montbarrey - Envoi CR inspection - 1780/10/09

1
Needs Review

1

10 7bre. 1780

Monsieur,

M. le cte de rochambeau mayant ordonné de faire la [revue] de la totalité des trouppes de votre département qui [abut?] icy a ses ordres, jay lhonneur de vous adresser et par duplicate cyjoint, les etats des regiments de Bourbonnois de soisonnois de saintonge et de deux ponts, ceux qui [?] le second bataillon du regiment dauxonne et les detachements de mineurs et douvriers, seront mis sous vos yieux par m. de gribeauval a qui je vai les adresser, comme l'auroit fait un jnspecteur du corps royal, la necessite de pourvoir a lavance aux remplacements et reparations necessaires a cette petite armée, [et a determiné?] avant envoyer de ce moment icy, Des etats que je naurois eu lhonneur de vous adresser qu a la suite de ma revue du fin de campagne, si nous nous [etions?] trouvés a des distances plus raprochées et avec une communication sure, vous etes trop occupe Mon prince de ce qui peut operer [?] pour quil soit necessaire dappuyer [?] de vous sur lavantage daccelerer lexpedition des ordres quil vous plaisa de donner, pour que nous recevions icy sans retard et avec autant de sureté quil sera possible,

Last edit 4 months ago by Stephen
Page 2
Needs Review

Page 2

Les transports de recrues et de tous les effets [qui pouvent] contribuer a la conservation du petit [?] de soldats que nous avons icy.

jusquicy il na eté fait ny plainte ny réclamations contre aucun jndividue de nos trouppes, elles ont eté d'une sagesse qui étonne les americains et qui na [paretre?] pas dexemple, je ne saurois dailleurs mon prince vous parler avec trop deloge du bon exemple que donne icy tous les chefs des corps, et les officiers particuliers,

j'auray lhonneur de vous adresser dans les jours du mois de novembre des etats de revue de fin de campagne ils seront de tout point conformés aux modeles que vous avés fai remettre la nuit derniere aux jnspecteurs dinfanterie a moins que je ne recoive avant cette epoque d'autres ordres de votre part.

jay lhonneur d'etre avec lattachement le plus respectueux

[Monsieur votre? ?]

Last edit 4 months ago by Stephen

No. 37: Extraits instructions Cour à Rochambeau - N.D.

2
Needs Review

2

maitre de disposer à son gré des troupes auxiliaires que sa Majesté envoye en amerique, elledesirerait que dans le cas ou la division française ne serait pas immediatement reunie à l'armée du Général Washington, et qu'elle serait détachée pour une expeditoon avec un corps ameriquain chacun des deux officiers Généraux ou français ou ameriquain fut independant l'un de l'autre dans quelque grade qu'ils puissent être, et agit de concert sans avoir d'ordre à recevoir ou à donner au Général de l'autre Nation.

pour copie conforme a l'original Le cte Rochambeau

Last edit 5 months ago by MBrunsdon

No. 118: Lettre B de l'Estrade, Lt Cl du Gatinais, à B de V - 1781/10/20

1
Needs Review

1

du camp d'York ce 20me 8bre 1781

Monsieur

Vous seres surpris sans doute; de ce que independament de la grace, que vous voules vous doner la penne de sollissiter pour moy a la cour. je desirerois ravoir un temoignage par Ecrit de votre satisfaction sur ma conduite plene d'extenssions a la redoutte, que j'ay attaqué et prise sous vos ordres; votre sufrage me seroit aussy agréable que le brevé de brigadié; que vous voules me faire avoir; un officié general tel que vous est precieus; à un preu chevalié tel que moy; vous aves l'art de remuer les passions et toutes les fois que vous parles matie; je suis emeû; jusqu'au dernié replis de mon coeur. Vous me feries faire l'impossible; si a la grace que je vous demande vous voulies y adjouter celle de m'obtenir une letre gracieuse de la part du roy mon maitre; comme vous aves fait pour Mr. Roque; je serois au comble de mes veux; et l'annee qui vient a charleston je vous doneray des preuves; non equivoque de ma recognoissansse; en cherchant les occasions; d'y payer de ma perssone le mieux possible; comme j'ay fait dans nombre d'occasions de guerre; qui ne m'ont rien produit; parie que je n'ay point de parrain a la cour; je n'y cognois meme perssone; et je n'y ay jamais eté; exsepté la croix de St. louis; que j'ay eu sur le champ de bataille par Mr. le comte de rochouart; qui me donat la croix en me l'attachant a la boutonnierre en 1762 et en me disant que je la meritois mieux que luy; ceque je n'avois garde de croire; Mr. de choiseul confirma ce choix avec une letre fort oblijeante; de la toutes les graces que j'ay eu de la cour; je ne [v]ay pas demender et crains toujours de fatiguer Vola pourquoy mon general je suis fort en retard; pour mon avenssement; veu l'ancieneté de mes services

Last edit 3 months ago by Stephen
2
Needs Review

2

et leurs distinctions; s'il est permis de le dire; cepandant il est essanssiel que vous sassies; que j'ay pris a des grenadiers anglois a bonafort sur la falde; pres du petit munden; huit pieces de canon; etant a la tete de ma compagnie de chasseur suivi de cent cinquante voluntaires a mes ordres; dela ce qui me valu la croix de St. Louis; en ytalie je contribuay beaucoup; a prendre un gros chatau nomé castillioni sur un scarpement effreyant ou il y avoit six cent pandoures ou barbés; nous l'escaladames avec des echelles; et moy le premier j'entray par une meurtriere ou je me defandis asses longtemps; pour doner le moyen aux miens d'antrer; et nous primes le chateau a coup de bayonette. Mr. le marechal de belleille me fit doner une gratification de huit cent francs; qui etoit beaucoup plus; qu'on en donoit dans ces temps la; sur tout a un lieutenant comme je l'etois; je pouvois encore vous cyter des circonstances nerveuses; ou je me suis trouvé; mais je vous ennuyerois j'en reviens mon general a la grace que je vous demande; sil n'y a pas d'obstacle a l'obtenir; je seray tres flaté d'avoir un temoinage non Equivoque de votre satisfaction;

receves les assuransses bien sinsseres du respet avec lequel j'ay l'honneur d'estre

Monsieur

votre tres humble et tres obeissant serviteur Le b[a]ron de L'Estrade Lieutenant colonel de gatinois

Last edit 3 months ago by Stephen

No. 79a: Brouillons lettres à Ségur et à Gribeauval - 1782/01/27

1
Needs Review

1

a Williamsburg le 27 janvier 1782

M. [Le mis]

jay lhonneur de vous adresser [par duplicat?] les etats de la revue que j'ay fait[e] a la fin de cette campagne aux Regts de Bourbonn[ais] [desorssonnois] de [Saintuage] et de deuxponts, ceux qui concernent le Second Bataillon du Regt dauxonne et les detachements des mineurs, et d'ouvriers Seront mis sous vos yieux par M. de [Gribeauval] a qui je vais les adresser comme auroit fait un jus picteur du corps royal.

M. [le cte derochambeau] mayant accordi un passeport [pour] passer deux mois en france jauray lhonneur de vous rendre compte moy meme de la situation de cette petite armée, Subjet le plus jnteressant pour la conservation, cest denvoyer sans retard a chaque Regt le plus grand nombre de bonnes recrues quil sera possible de leurs procurer, si on pouvoit meme porter a cent soissante hommes toutes les compagnies de larmée jen regarderois la force comme doublée parceque fournissant sans peine a toutes les fatigues du service de campagne il y auroit certainement diminution de maladies et beaucoup deconomie pour [?] les reflexions auxquelles je vous supplie. Monsieur le marquis d[?] [bien donner?] quelque attantion ne me sont jnspirée que part celle que jauray toujours a vous proposer a qui peut contribuer au[??] service et au succes des armes du roy.

Last edit 4 months ago by Stephen
2
Needs Review

2

Les effets dhabillement et dequipement qui nous sont arrivés sous le convoy de la Cybille et ceux quavoint apportés les transports arrivés a boston au commencement de la campagne derniere assurent toutes les reparations necessaires pour cette année. je ne saurois vous parler dailleurs avec trop déloges Monsieur le marquis de la sagesse et de la discipline de nos trouppes elle atonne les americains [et les] ont [servie?] du marche dans les camps aux travaux et au [siege dyork] avec beaucoup de zele de patience et de courage, et je dois [vous] dire [aussi?] que tous les chefs des corps ont donné le meilleur exemple et quil a eté parfaittement suivi par les officiers particuliers jay lhonneur detre avec lattachement la plus [respect?]

Monsieur le marquis

[V]

Last edit 4 months ago by Stephen
3
Needs Review

3

jay lhonneur de vous adresser par duplicate mon cher general les etats de la revue que jay [faite] a la fin de la campagne au second bataillon du Regt d[auxonnes] comme aux detachements des compagnies de mineurs et douvriers qui sont avec nous, M. le cte de rochambeau mayant accordé un passeport pour aller passer deux mois en France, jauray le plaisir de vous rendre compte moy meme, de la situation de tout ce qui est icy du corps royal, ils ont tous servi en marche dans les camps aux travaux et au siege dyorke avec un zele une patiance et un courage, digne délogy, M. [^?] d[abboville] est un homme du premier merite, sous tous les [reports?], le bon exemple quil a donné ^(ainsi que les autres chefs) a eté parfaittement suivi par les officiers particuliers vous seras certainement bien contant mon cher gribeauval de tout ce que jaurai a vous dire [en genéral] et en particulière sur le detachement de la [?] employé a cette petite armée; [?] de [la lieu?] persuadé [detr?] le plaisir que jaurai dailleurs a vous [?] [lavous] sa nouvelles tous les sentiments [? ? ? ?] attachement avec lequel jay lhonneur [?] Mon cher general [?] tres humble et tres obei[?] serviteur,

Si M. de B[?] ne [revient] pas icy, M. de Beriloge [? ? ? consid?] qui [le ?] Bienfait de Coppinglaye comme chef de [Brigade?]

Last edit 4 months ago by Stephen
Displaying pages 1 - 10 of 31 in total