f. 029v - 030

OverviewTranscribeVersionsHelp

Facsimile

Transcription

Status: Indexed

Con cil qui firent come sage
Cuns hons ne porroit son corage
Metre cuer qui peust adret
Pour deus aferes ne pour .iii.
Car onques navint jour de vie
Que clergie ne chevalirie
Ou chevalirie deslivre
Gaagnier pour avoir son vivre
Ja a honeur avec clergie
Poissent estre jour de vie
Par un seul home adret seue
Na aprise ne retenue
A lune les .ii. seulement
Covient penser du dret arpent
Aincois que sachent leur us
Etpour ce poserent sans plus
Trois manieres de gent en terre
Li philosophe qui enquerre
Voloient drete verite

Et queroient une cite
Au monde ou il peussent estre
Pour manoir [et] enquerre lestre
De clergie pour adrecier
Eus et li autre enseignier
Dont athenes fu jadis une
Ou il avoient leur coumune
Et la regna chevalirie
Premierement avec clergie
Puis fu a roume tranlatee
Quant chevalirie revint
Qui touz jours pres de lui se tint
Et puis est venue en france
Chevalirie et sa puissance
Plus quen nul leu en tout le monde
Einsi chevalirie habonde
Ades et si ensuit clergie
Partout la ou est avancie
Dont li rois /doit /de france estre

[Line 19: The scribe has indicated an interlinear correction, which means that the text should read “Dont li rois de france doit estre”]

Notes and Questions

Nobody has written a note for this page yet

Please sign in to write a note for this page