CHANTILLY, Bibliothèque du château, 0477 (1469) (Reproduction intégrale)

ReadAboutContentsHelp

Pages

f. 005v - 006
Complete

f. 005v - 006

Ausi bien au loing coume pres Tout ainsi li mondes vet Ainz quil fust fet comme orendret Se nul home neust fet onques Autrement vousist il adonques Coume il peust valoir mieuz Quautrement ne fust il pas dex Se tout ne veist et seust Si que james estre peust Car ausi fust il defaillant Daucune rien et non puissant Et de tant fust home mortiex Sa nature nestoit pas tieus Car il est dex entierement Sanz fin et sanz coumencement Tuit li bien sont sien par nature Et a lui sen vont par dreture Car de lui muevent toz et viennent Et vers lui leur dret sentier tiennent Il navra ja de nul mal cure

Car sa bonte est toute pure Toute nete saintiesme et seine Sanz rien de nule malevoine Car li mal li sont a contrere Pour ce les covient ensus trere De lui et de trestous ses biens Car ce nest fors ordure et fiens Si la covient descendre au fonz Et le bien si demeure amont Devant dieu qui est cler et pur Li max qui est lez et oscur Et tenebreus sus toute rien Descent aval sesit le bebien Tout ce qui vient par nature Einsi con len voit de lordure Dun vin quant est mis en .i. vessel Si que en haut demeure li bons Et la lie sen vet au fonz Qui mauvese est et rien ne valt

Last edit over 3 years ago by kristrnamgjarni
f. 006v - 007
Complete

f. 006v - 007

Et le bien si demeure en haut Et devient touz jorz cler et net Et le mauves oscur et ner Tant con le vin plus cler devient De tant con la lie retie retient Dordure et de maleurte Ades ja plus plus doscurte Ainsi est du bien et du mal Le mal covient descendre aval En leu tenebreus et oscur Et de toute douleur seur Le bien covient venir amont Devant dieu car touz biens i sont Et quant le bien est esclarciz Devant dieu sont /.espertiz /.plus Tant a le mal plus doscurte Et de douleur et devite En enfer ou il est tout dis Tant con dex est em paradis Ou dex a tout bien devant li

[Line 15: the scribe has indicated an interlinear correction, which means the text should read “Devant dieu sont plus espertiz”]

Et avra ades sanz anui Touz les a touz les enlumine Sanz disferance et sanz termine Diex puet fere tout et desfere Car il fet tout ce que il veut Nule riens en lui ne se deut Estable est sanz movement De lui viennent tout movement Cent millier ne montent mie A cent mile une partie Dune seule eure de ce mont Na touz ceus quen paradis sont Dont li mestre qui la demeure A plus de bien dedenz une eure De joie doneur et de deduit Dont ne sera james refuit Que nus hon penser ne porroit En cent mile anz se tant duroit Le plus soutil qui onques fust

Last edit over 3 years ago by kristrnamgjarni
f. 007v - 008
Complete

f. 007v - 008

Et pensast au meuz quil peust De cele gloire est diex tout sires Et quen vaudroit dont plus le dire Car tout set quanque fu et est Et tout set quanqua lui affiert Onques nul bien ne li failli Ades sera tout devant li Onc riens ne fu si bien portret. Qui devant lui ne soit mex fet. A ceus qui le monde fesoit. Ore oez pour quoi le fesoit. Pour quoi diex fourma le monde Diex fist le monde a son vouloir pour quoi il vouloit avoir Aucune rien qui bone fust Qui ses biens deservir peust Sadont ne perissoit par lui Pource est le monde establi Non pas pource quel miex len fust

Ne pour mieux avoir quil eust Mes il le fist pour charite Et par grant debonerete Qui vaut comme bon quautre chose Partist en lui et en sa chose Et toute autre criature Chascune de bone nature De sa puissance retenir Ainsi volt le monde establir Que tel chose en peust venir Qui en peust entendre et oir La noblece de son pooir De sa puissance et de son bien Quil fist pour home terrien Et que si le peust servir Qui pource peust ce sentir Les biens que avoit fez pour lui Si devons mout amer celi Qui nous fist et bon gre savoir

Last edit over 3 years ago by henryravenhall
f. 008v - 009
Complete

f. 008v - 009

Quant il nous douna tel pooir Car se nous amer le voulon De touz ses biens seigneurs serom Or lamons si ferons que sage Ou nous i avrom grant domage Se nous perdions touz les biens Ja pour ce dieu ne perdret riens Pour nous les fist si les aions Pour quoi deservir les volons Pour quoi diex fourma home Diex fourma le home a sa senblance pour ce quil eust repentance De ses biens et quil en eust Et que deservir les peust Tout dret envers son criator Que sus toute autre criature I b Dont il li fist mout grant honor Le fist semblabe a sa figure I a Et li douna naterelment

[Lines 16 and 18: the scribe has marked “a” and “b” in red ink with two signs in black to indicate a repositioning of the lines in order to preserve the rhyme]

Le plus gentil entendement De lui amer et o lui estre Que nule riens qui peust estre Pour ce quil poist en ses biens Partir plus que nule autre riens Onques dex ne fist pour autrui Tant de bien come il fist pour lui Tant come de servir le uceille Et de son droit ainz quil se dueille Ne fet a dieu point de bonte Qui bien fet pour avoir son gre Et son preu fet plus que lauatrui Car tout li bien viennent de lui Pource le fet il bon amer Que /.se puet /.bien chetif clamer Qui par sa folie le pert Et en sa haute gloire nest Pour pechie qui rien ne monte Et en la fin nen a que honte

[Line 15: the scribe had made an interlinear correction, which means the text should read “Que bien se puet chetif clamer”]

Last edit over 3 years ago by Laura Ingallinella
f. 009v - 010
Complete

f. 009v - 010

Quapres lui en tel leu le tire Dont il na fors que duel et ire Ne ja ne sen verra delivre Einsi a la joie perdue Qui li deust estre rendue Se son pechie ne li tosist Car sire en feust sil vousist Se tant se feust maintenuz De bien fere et de mal tenuz Car qui bien fet tant a doneur Que li angre en font leur seigneur Devant dieu et roi coroune Cil se puet tenir a bonne Car tant come il vit en terre Qui puisse cele honeur conquerre Pour son preu et fere le puet Chascun home pour soi sil veut Bien le peuet gaagnier ou perdre Auquel quil veut se puet aerdre

Pour quoi diex fist home Tel qui peust pechir Dame diex douna le pooir home de fere son voler Bien ou mal le quel qui li plest Car sil eust home tel fet Quil ne peust fere fors bien I li tenist daucune rien De son pooir car ne peust Fere nul mal quant li pleust Einsinques vausist il .i. hon Et si feist sens et reson Car ce ne feust mie par lui Quil feist bien mes par autrui Quil en eust entalente A force et doune volente Et cil qui pour lui le feist Le guerredon en deservist Non pas li. car petit desert

Last edit over 3 years ago by henryravenhall
Displaying pages 6 - 10 of 155 in total