CHANTILLY, Bibliothèque du château, 0477 (1469) (Reproduction intégrale)

ReadAboutContentsHelp

Pages

f. 020v - 021
Complete

f. 020v - 021

Fors aprendre science pure Ne furent mie covoiteus Davoir. ainz i ot mout de ceus Qui le leur avoir apercurent Si coume sage que il furent Car tost i peussent penser Aucune foiz pour esgarder Ades i pourroit prendre cure Quil despendissent a mesure Ou par autres oevres assez Que cil ont quil ont amassez Si leur porroit ausi tolir Se daprendre ont aucun lesir Tant que ainsi se departoient Que li un en la mer getoient Li autre le clamerent quite Si sen alerent coume herite Li autre le leur departoient Einsi pluseur sentremetoient

Si que mieuz leur estoit avis Qua mainz i penserent tout dis Ne nen retenoient sanz plus Fors tant seulement pour leur us Et vouloient bien tenir Aucune gent pour eus servir Si ne les couvenoit entendre A nule rien fors qua aprendre Et lors fesoient leur mesons Ausi con de religions Ensus de gent et ni menoient Nului fors quant emsenble estoient La semane tros foiz ou iiii Pour eus soulacier et esbatre Et rendoit chascun sa reson Selonc la seve entencion Tant quil avoient esprove Ce que chascun avoit trove Et fesoient de cili mestre

Last edit over 3 years ago by henryravenhall
f. 021v - 022
Complete

f. 021v - 022

Qui plus connoissoit de leur estre Et qui estoit plus de grant sens Si les lisoient en leur tens Et cil recordoit les resons Et en norit les compagnons Si metoit chascun en escrit Ce/.li /.mestre/. que avoit dit Einsi furent premier clergies Controvees et avanciees Tant i penserent que bien sorent Que de par dieu assez en sorent De quoi toute science nest SGrant partie de quanquil est Mes ne fu mie mout partens Ainsi i mistrent tout leur tens Car cil qui premerain estoient Tout ce qua leur tens entendoient Si en fesoient les escris Si con mieuz leur estoit avis

[Line 7: the scribe has indicated a correction to the text, which should read “Ce que li mestre avoit dit”]

Pour ce que cil empres venissent Qui entremetre sen vousissent Tenissent les escris ades Et eussent quil touz jourz apres Et ainsi cil empres li firent Tout ce que conurent et virent Et acorderent leur resons Ilec oirent les sermons Et tant fist chascun en son tens Quil i mistrent bien .cc. ans Aincois quil eussent enquis Le .vii. ars et ensemble mis Mes bien tindrent a emploie Ce quil sestoient traveillie Que il savoient par leur sens Quanquil avenenoit en leur tens En terre. par sens de nature Et tant i metoient leur cure Et ne se merveillierent pas

Last edit over 3 years ago by kristrnamgjarni
f. 022v - 023
Complete

f. 022v - 023

Quant il avenoit aucun cas Merveilleus en ciel et en terre Car bien en savoient enquerre La reson pour quoi ce estoit Pour ce que nature venoit Et si amoient dieu plus Dont il veoient tex vertus Si leur estoit mout grant deduit Et il veillierent mainte nuit Que si haute chose movoit La vertu de dieu quen veoit Qui counoissoient verite Et lessierent la vanite De ce siecle qui si pou vaut Pour avoir joie qui ne faut Dont maint philosofe furent A tort et sans forfet morurent Pour dreture quil avancient Aus grans seigneurs et demoustreient

Leur mauvestie et leur ordure Et il pourchacoient dreture Et ceus qui croire nes voloient Et qui avoir honte quidoient De ce quainsi les blasmoit on Si les fesoit metre em prison Et les fesoient ocirre Dont il souffroient le martire Pour dreture pour verite Dont estoient enherite Si con li seint qui mal souffrirent Pour la loi que enseignier vindrent Si ot deceus qui par leur sens Pourchacierent tout lerrement De la venue jhesu crist Si coume virgiles qui dist Qui fu au tens cesar de roume Dont maint en devindrent preudome Dist que une novele lignie

Last edit over 3 years ago by kristrnamgjarni
f. 023v - 024
Complete

f. 023v - 024

Sestoit du haut ciel abessie Qui en terre feroit vertuz Dont deables seroit vaincuz Dont seint pol quit vit les vertuz Qui mout en ama les escuz Dist a lui de cuer irascu Et quele grasce eusse rendu A dieu se tu fusses vaincu Tant que je fusse a toi venu Autres philosophes i ot Dont chaton dist .i. bon mot Mes ne poon pas ci lire Touz les biens que len pourroit dire Preudoume furent et vaillant Quant clergie mistrent avant Car se clergie ne feust Ja ne seust on que dex fust Se il ne feust si preudoume James ni eust si grant soume

De clergie coume il est ore Si puet on bien veoir encore Trover autres sil fussent tes Sil ne feissent mortieus pechiez Con cil firent premierement Mes clergie vient a noient Si qua pou ne perist trestoute Si que les gens ne voient goute Que cil qui deussent entendre Le bien et autres aprendre Et douner essample de bien Ce sont icil qui nen font rien Et ce par leur folie avient Que nus deus clergie ne tient Ne nul adroit ne si alie Ne quierent avoir fors folie Ne nul ne quiert fors tant savoir Que il puissent conquerre avoir Et quant ont avoir amassez

Last edit over 3 years ago by henryravenhall
f. 024v - 025
Complete

f. 024v - 025

Si en valent trop pis assez Que avoir si seurpris les a Ne puet entendre fors ala Et meint povre qui apreissent Mout volentiers se il poissent Ne pueent pas du tout entendre Pour leur vie quil nont ou prendre Ne nont de quoi avoir leur vivre Car il leur covient querre quite Et li riche ont tout le lesir Li povre ne lont pas einsi Si a maint clerc qui reche sont Et les grans mons delivres ont Duns et dautres mout aornez Mes cil clerc mie plus nenquierent Que le los des gens quil aquierent Et ainsi prennent leur escoz Et font ausi coume li glouz Qui sa viande pourchacoit

U fumier quant rater aloit Tant quil trouva la riche jame Qui de clarte estoit grant dame Lors la coumence a esgarder Et puis tantost la let aler Car de jame point ne demande Mieuz aime a querre sa viande Ausi est daucun covoiteus Qui ont les livres precieus Et aornez et bien et bel Qui nen gardent que la pel Pour ce cun pou leur senblent biax Tant con livres est noviax Si les gardent aucune foiz Pour la biaute deus foiz ou .iii. Ne plus nen fet fors le regart Puis le retourne dautre part Si repensent du ventre emplir Et leur fol desir acomplir

Last edit over 3 years ago by henryravenhall
Displaying pages 21 - 25 of 155 in total