CHANTILLY, Bibliothèque du château, 0477 (1469) (Reproduction intégrale)

ReadAboutContentsHelp

Pages

f. 030v - 031
Indexed

f. 030v - 031

Joians et liez. de si grant estre Coume escience et clergie Et en puet avoir signeurie Ou chascun puise sens humain Et pour ce nen remaint pas mains Car ce est ausi cou la fontaine Qui plus tost queurt et plus esloigne Tant com le ruisel est plus loing Tant queurt ele a besoing Tout autre si dire vous puis Que a paris est ore li puis Ou len puet plus avoir science Puis quavoir puet sa delivrance Puis quil est ainsi que que clergie Est en france plus plus avancie Par reson savoir en devroient Les hoirs de france sil deignoient Car ausi coume li solaus Est des esteiles li plus biax

Etant de bien fet nestre au monde Par la bonte quente li habonde Ausi doit li rois plus savoir Que touz autres et plus valoir De clergie de sapience Si que il puisse par vaillance Entre les autres plus reluire Que autres gent quen puisse duire Bien fere et vers lui atrere Par les essamples de bien fere Einsi seroit il mieus adroit En paradis et ci endroit Et il seroit droit et reson Quil meissent entencion En aprendre tele clergie Quil ne perdissent seigneurie Empres cele vie volage Car par nature et par langage Doivent il bien amer clergie

Last edit over 3 years ago by henryravenhall
f. 031v - 032
Indexed

f. 031v - 032

Et aprendre toute leur vie Car charlemaine mout ama Philosophe et avancha En France de tout son pooir Tuit li bon clerc quil pot trover Mandoit et retenoit o lui Mainte paine ot et maint anui Pour crestiente avancier Nonques pour ce ne vout lessier Quil ne tenist clergie pres Et aprist volentiers ades Et sot assez dastrenomie Si coume il raconte en sa vie Qui est amez en loeraine La ou il fu mainte semaine Que mout ama le leu et lestre Et i vout par maintes foiz estre Encore i a de ses joiaus En liglyse riches et biax

Que il douna coume preudon Que mout ama dieu et son non Et se pena toute sa vie Damener en france clergie Encore i est encore i regne Par lemperiere charlemaine Si en est aus hoirs mescheu Quant ainsi leur est avenu Qar a touz jours ont conqueste Sen et clergie en leur cite Si sen voloient retinir Et la vile em pes tenir Car se clergie/.aloit/.sen Chevalirie la suiroit Einsi come ele fet ades Car touz jours se tient de li pres Car tost porroit perdre son leu Chevalirie de mout peu Se clergie sen departoit

Last edit over 3 years ago by kristrnamgjarni
f. 032v - 033
Complete

f. 032v - 033

Et se dex len desavancoit Qui ore la si avancie Quen terre en a la seignurie Et sont encore une autre gent Qui ore sont venus avant Jacobin et frere meneur Qui se sont mis pa seue amour En religion pour entendre A dieu servir et pour desfendre Que dex nous a fet grant honor Car il em prent toute la flor De clergie pour essaurier Crestiente et adrecier Par leur travail par leur estude De coi il ont pensee dure De dieu servir toute leur vie Et aprendre sens et clergie Et cil qui le monde ont guerpi Semble que ont fet ainsi

Con cil cha en arriere firent Qui en leur closture se mistrent Ensus de gens pour mex en querre Verite en ciel et en terre Si en a fet dex grant bonte Ceus qui les ont en leur cite En leur chastiax et en leur viles Car il ne servent pas de guiles Ainz se painent de sermonner Pour les autres a bien mener Et sueffrent sovent grant mesese Pour les autres metre aaise Car se ne fust par leur bontez Ge croi bien que crestientez Feust malement assenee Des mescreans et mau blecie Si se tiennent en leur emprise Con cil qui la cure i ont mise Du siecle sanz venir arriere

Last edit over 3 years ago by kristrnamgjarni
f. 033v - 034
Complete

f. 033v - 034

Si en ont mout bone maniere Quant en povrete se sont mis Pour dieu et pour les siens amis Et maint autre au monde sont Pour enseignier ceus qui bien font Si en devons dieu gracier Et nos cuers en bien affier Tant que par dret nos puison trere Es sains cieus par nostre bien fere Dont diex nous doint si bon pooir Que nous puisson estre son oir Mes de ce leron ore ester Puis que oi lavez conter Con les .vii. ars furent trovees Par ceus de bones renomees Si vous diron de leur affere Un petit que il sevent fere Car dilec muet tout sanz hernais Toute oevre fere coume apois

Toute proesce et asprertez Tout bien et toute humilitez Et puis lanature du monde Coument est fez a la roonde Mes des .vii. ars diron avant Quen ne doit pas geter au vent Que mout i aprennent de gent De bien et de entendement De la maniere de .vii. ars La premiere est des set ars dont il nest pas seule quart Ausi vous di je de gramaire Sans laquele il ne vaut gaires Qui de clergie veut aprendre Car petit puet sans li entendre Gramaires est le fondement De clergie et coumencement Si est la porte de science Par quoi len vient a sapience

Last edit over 3 years ago by henryravenhall
f. 034v - 035
Complete

f. 034v - 035

Des letres est gramaire escole Qui enseigne a former parole Soit en latin ou en roum[ri?]ans Ou en tel langage parlans Qui bien savroit toute gramaire Toute parole savroit fere Par parole fist dex le monde Car parole satorne et moustre La seconde art qui est logique Quen apele dyaletique Ceste preuve et voir et fax Par coi len conoist bien et max Qui bien savroit logique toute Apris avroit avroit a bone escole Pour bien fu criez paradis Et pour mal enfer establis La tierce retorique a non Qui est dotrine et reson Et ordenance de parole

[catchword: quel ne soit]

Quel ne soit tenue pour fole De ceste sont li droit atret Par quoi li jugement sont fet Qui esgarde sont par reson En court de roi et de baron Et forjugie les choses males De cest art furent decretales Atretes. et decrez et lois Qui mestier ont en toutes lois Il counoistroit et tort et dret Qui restorique bien savroit Par tort fere est li hons perduz Et par droit sauve ses vertuz La quatre a non arismetique Ceste vient apres restorique Et enmi les .vii. ars assise Que ailleurs ne puet/. mise /.estre Nule des ars parfetement Nest bien seue entierement Devant que len sache cel art

Last edit over 3 years ago by kristrnamgjarni
Displaying pages 31 - 35 of 155 in total