CHANTILLY, Bibliothèque du château, 0477 (1469) (Reproduction intégrale)

ReadAboutContentsHelp

Pages

f. 040v - 041
Complete

f. 040v - 041

Pour ce quautres tiennent et font Toutes lois a .vii. ars se tiennent Toutes les croient et retiennent La ou il a gent qui riens sachent Et toutes resons ja tachent En touz leus en toutes sesons Sont ades voires les resons Ne sont pas sciences muables Car touz jours mes seront estables Si le seron des lois atant Puis quen avez oi avant De leur sens et de leur afere Et si voudrons apres retrere De nature que cest briefment Que dex cria premierement Ainz qui feist nu autre bien Qui au monde apartenist de rien Si en devon premerain dire Pour mieuz le monde apres escrire Car ele muet le firmament

Et toute riens coumunenement Les esteiles muet et reluit Qui u monde ont leur conduit Par lui tourne le firmamement Et pour ce que toute la gent Ne sevent pas bien que ce monte Esloigneron .i. po le conte Pour fere entendre que est nature Pour mieuz entendre la figure. Du monde quapres vos diron Sentendre volez ma reson De nature coument ele Oevre et que ce est Dame dieu fist premier nature ce est par quoi toute riens dure Qui desouz ciel soit ordenee Et par lui vit toute riens nee Que sans nature ne puet estre Pour ce la covient premier estre Que les gens nourrist et saoule

Last edit over 3 years ago by henryravenhall
f. 041v - 042
Complete

f. 041v - 042

La ou diex veut et abandonne Touz jours oevre diversement Et nature vet ensement Con vet la hache de lovrier Qui maniere a de besoignier De la chose qui avient Et cil la drece qui la tient Par la hache est luevre asomee Et fete selonc sa menee De la maniere de lovrier Qui de maniere a recovrier Tout ainsinc nature se done La ou dex veut et abandoune Touz jours oevre diversement Et nature vet ensement Car par lui est toute /.fete /.riens Si con dex la avant pourtrete Einsi afete luevre diex Se lun est bel et lautre autieus Nature ne fet/. en vain /.rien

Car nule rien ne prent son plain Lun est noir et li autres blans Li autres est de grant pourpens Li un devient preudoume et sage Li autre vient daucun lignage Li un sage jone se tient Li autre en viellesce se tient Li un sont sage viel et jone Li autre fol trestuit ensenble Li un gras et li autre megre Li autre sain lautre halegre Li un est dur et lautre mox Li un grele et li autre gros Lun hatis et li autre tardis Li /.couart /.un lautre hardis Li un petit et li autre grant Assez i a de tele gent Si nest menbre qui ne defaille Ou qui bien nait sa drete taille Tant coume au cors apartient

Last edit over 3 years ago by Laura Ingallinella
f. 042v - 043
Complete

f. 042v - 043

Biax enfes allez let devient Et le let souvent devient biax Li un amout de ses avi aviaus Et li autres en a petit Si con chascun en son escrit Un petit hons .i. grant engendre Et li bien/.souvent/.grant .i. mendre Un petit home emprent tel chose Que .i. grant mie emprendre nose Li un meurt tost et lautre tart Tant que par aage sen part De ce siecle selonc nature Par la volente dieu li dure Si voit on bien souvent en gent Que li un a clergie entent Et li autre a autre mestier A fevre ou a charpentier Ou la ou il met son sens Chascun si doune selonc le tens Ne a autre ne se veut metre

Donc il se seust entremetre Si bien coume de celui fet Ou sa nature se retret Si est uns autres dautre afere Qui mout bien sen set bien a chief trere De pluseurs choses asovir Cuns autres ne pourroit fonir Car sa nature ne dit pas Lun bee haut et lautre bas Si voit on que sovent avient Que la ou li hons bee avient Et autre foiz nen vien a chief Ainz li torne tout a meschief Si qua paine puet asoumer Riens qui ne voeille a fin mener Une autre reprent autre afere Dont il se set mienz a chief trere Un air si est desus cest air Qui en latin a non archair Cest a dire pur air ades

Last edit over 3 years ago by kristrnamgjarni
f. 043v - 044
Complete

f. 043v - 044

Qui de toute clarte est nez Cil air si est nuit et jour Parpetuele resplandour Qui est si cler et si puissant Que nus hons qui i soit menant Envendret tost et un et autre Car qui va de lun chief a lautre Einsi legierement ou plus Coume le pourroit savoir nus Devant .vii. piez et .ii. de lonc Ou mains si len avoit le lonc Einsi vous di jusques au soir Trestout partout veoir pourroit Ausi de loing de coume de pres Tant /.li aires et pur et nez /.est De celui air leur cours en prent Li angre leur eles estent Quant en terre se sont tramis A ceus que dex tient pour amis Quant il leur veut rien demostrer

Et pour ce semble il si cler Que huel doume ne apercevoir Ne pourroit ce sachiez de voir Ne regarder cele clarte Con cil qui est plain doscurte Cest a dire plain de pechie Dont il a este entechie Quant g li an*gre estoit venuz Einsi est souvent avenuz Aacun home en ancun leu Pour avoir la volente dieu Ausi tost endormiz estoit Coume la parole entendoit Delangre. ausi coume en sonjant Et iert tout pris jusques atant Que li angre sen reperoit Et li preudoume sesveilloit Que bien li souvenoit du dit Que li angre li avoit dit Ensi vous di certainement

Last edit over 3 years ago by Laura Ingallinella
f. 044v - 045
Complete

f. 044v - 045

Nus ne porroit corporelment Soustenir en nule maniere De cele clarte la lumiere Qui pres est du soleil lassus Dont nous somes ci ensus Ne rien corporel ni porroit Soustenir soi en nul endret Puis quele fust * de rien pesant Ne nul oisel tant soit volant Ne se pourroit la soustenir Quaval nel couvenist venir Tout ausi coume une pierre Des cel air en tele maniere Ou son vol voloit reprendre Sesbahiz nestoit de descendre Car riens nule estre ni pourroit Se par cele chose nestoit Ne nule ni avroit demoree Ne que poisson de mer betee En cel air de lui soustenir

Que tost ne covenist morir Et tost iert devenuz porriz Sen enleve nestoit norriz Don nous vous dison autresi Demorer ne porrion ci Ne vivre en lair espiritel Tan con nous avons cors mortel Penson de fere aucun bien Et nu lesson pour nule rien Coment li quatre element sont Assis u mileu du monde Cele clarte que dite avon qui air espiritel a non Dont li angre prennent ator Enlumine trestout entor Les .iiii. elemens que dex fist I b Cest feu. et air. etmer .et terre. Quant lun desus lautre mist I a Et lun a lautre ainsi se tient

[Lines 16 & 18: the scribe has marked line 16 with a “b” and line 18 with an “a” in the left margin, indicating that “a” should immediately follow “b”]

Last edit over 3 years ago by henryravenhall
Displaying pages 41 - 45 of 155 in total