Manuscripts from the Walters Art Museum

Pages That Need Review

Pages That Need Transcription

Walters Ms. W.199, Gossouin of Metz, Image du Monde

Page 264
Needs Review

Page 264

ne poevent. Celui ciel fault bien entendre a ceulx qui sont astronomiens. Cest celui qui ades nous rend la cou leur bleue qui sestend amont en lair que nous veons quant lair est pur et net tout alenviron. Et est de tant grant attempranche quil ne poeut aulcune violence a voir cest le ciel qui enclost le firmament. Or vous dirons tout appertement que cest que len poeut entendre dessus par oyr ny poeut len riens prendre ne prouffiter ne prouver se cest verite ou non ne par nulle art de demon stration sicomme len poeut veoir aux yeulx. Car sens dhomme nya que povoir Mais toutesvoies en dirons nous che que a la verite trouver en povons par escript en certaine lieux. ainsi que aulcuns anciens philoso sophes y penserrent lesquelz y trouverent certaines ray sons. Chi parle du ciel cristalin et du ciel empire:- AU dessus de celui ciel que veoir povons comme dit est selon che que aulcuns dient est ung aultre ciel tout commun environ a moult [see note] et aval ainsi comme est couleur de cristal blanc et cler et moult pur et cler et noble et est appelle le ciel cristalin. Et au dessus de cest ciel cristalin tout

Last edit 5 days ago by Marie Richards
Page 265
Needs Review

Page 265

C.xxiiii.

alentour est ung aultre ciel de couleur de pourpre sicom me les deuins (see note) le dient. et est appelle le ciel empire. Ce lui ciel est garny et plain de toutes beaultez plus que nulz des aultres que avons nommez. Et est illec lair sept foiz plus bel et plus cler que nest le soleil. De cest ciel empire trebucherent en enfer les mauvaiz angeles par leur orguel lesquelz furent desgarniz de toute gloire et de tous biens et sont illec les beneurez angeles de nostre seigneur . Chi parle du celestiel PARADIS. SE entendre volez quest de paradis pour apren dre che qui est dessus sans pechie le povez fai re. Car che lieu est tres digne et beneure en toutes choses pour quoy il ny poeut naistre ne sourdre si non tous biens et doulceurs selon raison et droiture Cest le propre lieu de la sainte trinite ou quel dieu le pere siet en sa tres digne maieste. mais la falent les entendemens del homme. Car il na celui tant soit bon clerc qui en peust penser ne estimer la disme. Et se nostre seigneur dieu pourprend nul lieu quel quil soit la le convient il avoir par droiture. Mais il est tant com mun par tout que chascun le poeut veoir mais que

Last edit 5 days ago by Marie Richards
Page 266
Needs Review

Page 266

desseruy lait envers lui et voit tout et cha et la. Il voit par tout comme celui qui a tous biens en sa garde dont vous povez prendre example par aulcuns quant vous le oves parler que tous ceulx cui les racompte si oient toute sa parole. Pluseurs gens lentendent tout en semble et en une seule heure chascun ot toute la paro le. Pareillement vous povez entendre dieu estre par tout et regnant partout et en tous lieux est tantost Et la clarte qui de lui naist enlumine toutes choses et cha et la et aussi tost lune comme laultre. Exam ple se vous mettez entour pluseurs choses une lumie re aussi tost yra la resplendeur sur celle qui sera deca sur celle qui sera de la. Quant telles besongues ont pareille vertu trop plus en doit avoir celui qui tout fist et crea et qui tous a dedens lui. Son paradis se estend par tout comme celui qui de tout est seigneur et maistre. En paradis sont tous les angeles et tous les archangeles et tous les sains qui devant dieu chantant tous ensemble gloires et loenges a tresgrant joie et consolation. Il nest nul qui puist comprendre ne coeur dhomme mortel ne poeut

Last edit 5 months ago by Marie Richards
Page 267
Needs Review

Page 267

C.xxv.

entendre quest paradis. Et comment grant joie ceux y ont ausquelz nostre seigneur dieu lottroie. Le meilleur clerc de tout le monde et le plus soubtil et tout le mieulx parlant que oncques fut vivant en terre ne qui jamais y poeut estre a nul jour du monde et eult ung milier de langues parlans et chascune de ches langues parlast par soy et eult mil coeurs dedens son corps les plus soubtilz et les plus memoratifz que len pourroit ne prendre en tout le monde a choisir pour mieulx entendre et experiementer. Et che fut chose qui peust estre et qui advenir peust qui peussent venir ensemble en corps dhomme et puis peussent penser tousjours a tout le mieulx que ilz deussent a descripre et a deviser lestat de paradis et chascune langue si peust dire et declairer linti on de chascun coeur si ne pourroient ilz jamais en nulle maniere du monde dire ne racompter ne en parole ne en rime la miliesme partie de la grant joie que le plus povre de ceulx qui y sont ou seront y auront. Et honny soit qui la ne sera. Car ceulx qui seront en paradis ne voldroient pas estre tous

Last edit 5 months ago by Marie Richards
Page 268
Needs Review

Page 268

les jours de monde sires et roys de toute la monarchie du monde terrien et quil en peust faire tous ses comman demens par ung si que il fut ung seul jour hors de pa radis. Car la est la vie pardurable et la est la parfaite et inestimable joie qui oncques fut ne jamais sera. La est chascune chose establie et certaine a tousjours mais sans fin et sans commenchement ne jamais ne fauldra ne jamais naura aulcune doubtance de mort ne de maladie de doleur dangoisse ne de paour ne de courroz ne de traveil ne de paine ne de povrete ne de chaitivete ne de nulle tribulation qui jamais lui puissent adve nir en nulle maniere du monde qui en paradis aura sa mansion. Ainchois y sera continuellement en joie en soulaz en leese en benevrete et en tous delices et biens pardurables et sans nulle fin. Et si aura plus de conso lation que nul ne sauroit penser estimer ne racompter tant y sceust son engin emploier pour entendre quest de paradis et denfer selon nostre declaration dessusditte Et avec che le firmament et les estoilles et les sept pla nettes. Je vous presente ya aprees la figure a laquelle vous pourez moult prouffiter se y volez appliquier vostre entendement

Last edit 5 months ago by Marie Richards
Page 269
Needs Review

Page 269

C xxvi

[image: Title: Spheres of the firmament, Christ enthroned, and Evangelist symbols Form: Full-page miniature Text: Chi parle du celestiel paradis Label: Concentric spheres of the universe labeled from the center to the top: "Terre," "Yaue," "Air," "Feus," "Luna," "Mercurius," "Venus," "Sol," "Mars," "Jupiter," "Saturnus," "Firmamentum," "Celum nonu[m]," "Celum cristallinum," "Celum imperium"; names of the Evangelists are inscribed on the scrolls held by the symbols]

Last edit 5 months ago by Marie Richards
Page 270
Needs Review

Page 270

Sensieut la recapitulation des choses A Tant nous metterons devant dittes fin a nostre livre. Lequel a son commenche ment parle de nostre seigneur dieu pour quoy il fourma le monde et pour quoy il ama lom me tant quil le fourma a sa samblance et lui donna povoir de faire bien et mal. Apres pour quoy il ne le fist tel quil ne peust pechier mortellement. Et com ment len trouva premierement les sept ars libe raulx et de leurs misteres. Puis parle des trois ma nieres de gens que les anciens philosophes poserent au monde. Comment clergie est renouvellee. et com ment elle euvre et que cest. Et comment elle se diver sifie en chascune de ses euvres. Aussi avey ouy de la faiture du monde. Et de la division des quatre elemens qui sont alenviron lesquelz se tiennent au firmament Et comment la terre se tient tout e[nmi?]y le firma ment. Si avez ouy de la petitite de la terre au re gard du ciel. Et aussi comment le soleil y fait so tour alenviron et les aultres planettes pareille. ment. Tout che avez vous ouy en la premiere par

Last edit 5 months ago by Marie Richards
Page 271
Needs Review

Page 271

C.xxvii

partie. En la seconde partie vous est declaire en quel lieu la terre est habitee. Et la division du mapemon de. Et premierement parle de paradis terrestre. Et des contrees et regions dinde. Et des diversitez qui y sont tant des gens des bestes et des arbres comme des pierres des oyseaulx et daulcuns poissons qui la sont et de pluseurs aultres besongues dont nous avons parle. Et ou enfer le doloureulx siet. Et des grans paines que ceulx y endurent qui condempnez y sont Apres avez ouy du second element. Cest de leaue des fleuves et des fontaines chauldes et froides saines et malvaises qui sont en diverses contrees. Et comment la mer devient salee. Comment la terre crosle et fent. Et puis de lair Comment il vente et pleut. Des tempestes et des tonnoirres. Du feu et des estoilles cheans et que cest du pur air et des sept pla nettes. Et comment le bissexte naist. et du firma ment et de son tour Et des estoilles qui sont environ En la tierche partie avez ouy comment il est et nuit et jour Et de la lune et du soleil comment ilz rendent clarte et comment chascun pert sa clarte aul

Last edit 5 months ago by Marie Richards
Page 272
Needs Review

Page 272

cuneffoiz et de nuit et de jour Et des eclipses qui lors en adviennent pour le jour en devient obscur De la grant eclipse qui advient a la mort de nostre seigneur jhesucrist dont saint denis fust apres converti. De la vertu du firmament et des estoilles. Et comment le mesura le monde et le ciel et la terre. Du roy tholomeus et de sa prudence. De Adam et daulcuns aultres. Et comment clergie et les sept ars furent ga ranties encontre le deluge. Et comment che tout fut retrouve apres le deluge. Et des merveilles que vir gille fist par son sens et clergie. Et pourquoy mon noie fust nommee et establie. Et des philosophes qui aloient par le monde pour aprendre. Quest philo sophie et que platon en respondi. Combien la terre est de la lune et le soleil ont de grant chascun endroit soy. Et les estages des estoilles et de leur nombre et de leurs ymages. le hault et le grant du firma ment et du ciel bleu qui dessoubz est. Et du ciel cristalin et du ciel empire. Si avez ouy en la fin du celestiel paradis et de son estat. Et de dieu qui estre poeut par tout de sa gloire et de sa bonte. de

Last edit 5 days ago by Marie Richards
Page 273
Needs Review

Page 273

C.xxviii

toutes che choses vous avons nous racompte et en rendu pluseurs belles raisons en brief. Car les prinches et aultres gens ne sont point curieux de longues gloses sans grant entendement. Ains ai ment mieulx les choses briefves. comme ceulx qui sont de brief sens et de brief temps. Leurs vies sont briefves et leurs corps sont brief. Car en pe tit de temps sont finez et tousjours devendront plus briefz tant qu qils vendront a neant. Car cestui sie cle trespasse de temps en temps aussi comme vent et defenist de jour en jour et petit sejour y fait chascun. Car tant est de vanite plain que de veri te il nya point. Si advient moult souvent que ce lui qui plus longuement y cuide sejour cest ce lui qui tout le moins y demeure et qui plus tost y prend sa fin. Et pour tant je conseille a tout homme que chascun se paine et traveille de bien et lealment vivre pour che petit de temps quil a a estre en che monde plain de tribulations et mi seres. Car il nest nul quil sache a quelle heure la mort lui vendra courir sus. Et advendra que

Last edit 5 months ago by Marie Richards
Displaying Page 241 - 250 of 254 in total