Manuscripts from the Walters Art Museum

Pages That Need Review

Pages That Need Transcription

Walters Ms. W.199, Gossouin of Metz, Image du Monde

Page 82
Needs Review

Page 82

estudia en maint livre traitant de nature. Pluseurs aultres philosophes en parlerent disans que nature pro cede des vertues de chaleur qui fait naistre et nourrist tou tes choses. Mais pour le present je men passe a tant pour parler daultre matere. Iceulx philosophes ensievirent mieulx platon que aristote. Ainsi en dirent leur samblant et en parlerent si haultement selon che que dist est que pau de clers y povoient advenir Et pour abregier il nest nul qui puist contredire ne parfaitement savoir que cest fors dieu qui tout scet et qui tout voit et qui pre mierement le voulut establir pour acomplir toutes cho ses. Si poent len bien par che savoir que dieu est de moult grant puissanche et est de lui tres grant chose quant de neant et sans traveil il crea et fourma tant excellente chose et de tant hault et noble affaire. Et pour che voult il lui meismes creer et faire lomme a celle fui quil fust si puissant et quil eust tel sens en lui quil sceust par natu re che que grever lui povoit a son ame et vivre envers nostre seigneur Car sil se voeult justement conduire il poeut bien a che mener son coeur que nature ne le poeut grever en nulle maniere. Et pour tant furent trouvez

Last edit 24 days ago by Marie Richards
Page 83
Needs Review

Page 83

xxxiii

les sept ars pour oster les mauvaises pensees qui poevent conduire lomme a mort que l les poeut destruire par les ars. Et par ainsi poeut len muer son malvaiz estat par les enseignemens dun bon maistre. et pour che fait bon hanter entre les vertueulx. Car on y poent en plu seurs manieres aprendre et prouffiter Si est celui saige qui fait son preu en telle maniere que apres la mort il en ait de mieulx et que dieu le rechoive en gre. Si aura par ain si fait de son preu plus que de laultrui. Che sachent tous certainement car il en recepvra tout le bien et moult est celui fol qui tant ayme son corps quil en oublie a saulver son ame que dieu lui presta pure et nette affin que telle la lui rendesist a sa mort et il se gouverne tellement que par sa coulpe il la soulle de pechies. Celui qui ainsi se con- duist fait pareillement comme le mauvaiz serviteur auquel le maistre bailla ses besans pour multiplier en bien. Mais il ne le fist pas justement comme celui qui estoit de male foy pour quoy le maistre voiant la disloiaulte de celui le chassa ensus de lui ne oncques de puis il neust que honte et reproce ainsi que levangille le nous tesmongne et racompte. Tout pareillement

Last edit 24 days ago by Marie Richards
Page 84
Needs Review

Page 84

sera il de ceulx qui laissent le bon grain pour la pail le. Che sont ceulx qui laissent leurs ames perir pour le delit de leurs corps dont tous maux leur vienguent A tant se taist pour le present la declaration des sept ars et de nature pour deviser la fachon du mon de comment il est par nature fait et pourtrait de dieu qui dun seul voloir crea et fourma le monde et tout che que y apend. Or veullies entendre ce que nous vous en dirons. De la fourme du fir DIeu fourma le monde tout reond mament pareillement comme est une pelote. laquelle est toute reonde et le ciel tout reond qui environne le terre de toutes pars entie rement sans nulle deffaulte tout ainsi comme les scaille du loeuf qui advironne la[n?]bun tout entour Et ainsi le ciel advironne ung air qui est sur celui air le quel en latin est appelle hester. Cest autant a dire comme pur air et net. Car il fut fait de pure et de nette purete. Celui air si reluis nuit et jour de resplendeur perpetuelle. Et est tant cler et re luisant que se ung homme estoit demourant

Last edit 24 days ago by Marie Richards
Page 85
Needs Review

Page 85

xxxiiii.

celle part il verroit tout et unes choses et aultres tout che qui seroit de lun des chiefz jusques a l aussi legierement out plus comme ung homme fe roit ca jus par terre devant ses yeulx ung seul pie loings de lui ou moins encore sil en avoit mestier Tout pareillement vous diz qui la seroit il porroit veoir tout entour aussi bien de loings comme de prez tant est celui air cler et net. De celui hester prendent les angeles leurs corps et leurs elles quant nostre seigneur dieu les envoie en messaige ca jus en terre a ses amis. quant il leur voeult demonstrer aucune chose. Et pour che samblent ilz estre si clers aux hom mes pecheurs en che monde que leurs yeulx ne poeuvent sourfrir la resplendeur ne regarder celle grant clar te comme ceulx qui dobscurte sont plains. Cest a dire plains de pechies et diniquitez dont ilz sont tous remplis. Si en est mainteffoiz advenu que quant les angeles estoient venuz a aucun homme en quel que lieu pour la volente de dieu annunchier que tandiz comme langele parloit a lui il se cheoit a terre comme tout endormy. Et lui estoit adviz quil

Last edit 24 days ago by Marie Richards
Page 86
Needs Review

Page 86

ne oioit la parole de langele fors ainsi comme en songant et estoit tout meu sans parler jusques a tant que langele sen repairoit arriere. Lors le preud homme se resveilloit qui bien se ramembroit du dict de langele. Ainsi vous di je a la verite que nulz homs corporel ne si pourroit soustenir en nulle maniere tant est prez du saint ciel la sus dont nous sommes si arriere mis. Car nulle chose corporelle ne si pourroit soustenir en nulle maniere pour tant quelle fust de riens pesant. Ne quelque oyseau tant soit fort ne bien volant ne se pourroit la soustenir quil ne lui con venist venir en bas aussi tost comme une pierre. jus ques il venroit en lair ou il pourroit reprendre son vol se il nestoit esbahi de descendre. Car riens ny por roit demourer se che nestoit chose espirituelle ne point ne auroit de son vivre. Car neant plus que le poisson poeut vivre en cest air out nous sommes ne lui sou stenir que bien tost morir ne le convenist et moult tost periroit se il nestoit continuellement en leaue nourry. Tout pareillement vous diz je de nous Car nous ne vous pourrirons mouvoir en celui

Last edit 24 days ago by Marie Richards
Page 87
Needs Review

Page 87

xxxv.

air perpetuel ne vivre ne demourer tant comme nous aions corps mortel. Comment les .iiii.elemens sont Celle clarte dont nous vous avons assiz parle qui air espirituel est appelle. et ou les angeles prendent leur atourne ment environne alentour du monde les quatre elemens que dieu crea et assist lun dedens laultre Dont lun est le feu. le second est lair. le tiers est leau. et le quart est la terre. Dont lun se serre en laultre. et laultre soustient en telle manie re que la terre se tient ou milieu. Le feu qui enclost premierement cest air ou nous sommes. et celui air enclost leaue apres laquelle se tient alentour de la terre. Tout pareillement comme len voit del oeuf que la[n?]bu[n?] enclost le myoeul et ou milieu du my oeul a aussi comme une goute de gresse qui ne se tient de nulle part. Et la gresse qui la se tient ny touche de nulle part. Par tel et pareil regard est la terre assise ou milieu du ciel tant et si egalement que autant est elle loings du ciel par hault que par bas. ainsi comme vous povez veoir le point

Last edit 24 days ago by Marie Richards
Page 88
Needs Review

Page 88

du compas qui est mis ou milieu du cercle. Cest a dire que el plus bas est assiz. Car de toutes four nies qui sont faittes au compas est tousjours plus bas le point du milieu. Et ainsi sont les quatre e lemens assis lun dedens laultre si que la terre est tout ou milieu. Car autant a tousjours du ciel dessoubz la terre comme il en appert au dessus Ceste figure en demonstre lentendement et la devise et pour tant y povez prendre garde. Comment la terre se tient droit au fin milieu du monde:-

[image: Title: The earth and the spheres of the four elements Form: Diagram, 10 lines]

POur che que la terre est pe sante plus que nulz des aultres elemens se tient elle plus ou milieu et che qui est plus legier se tient entour elle. Car la chose qui plus poise tant plus

Last edit 24 days ago by Marie Richards
Page 89
Needs Review

Page 89

xxxvi

bas trait et tout che quest pesent attrait a lui. Et pour che nous conuient il joindre a la terre et tout che qui est delle extrait. Se elle chose povoit adve nir que sur la terre neust riens ne eaue ne aultre chose qui destournast la voie quelque part que len vouldroit aler len pourroit cheminer a lenviron de toute la terre ou homme ou beste sus et jus quel part quilz vouldroient ainsi comme une mousche yroit alentour dune pomme reonde. Pareillement pourroit ung homme par tout le monde aler tant comme la terre dure par nature tout entour si que quant il vendroit dessoubs nous il lui seroit advis que nous seriens dessoubs lui sicomme il feroit de lui a nous. Car il tendroit ses pies dessoubs les nostres si quilz seroient contre les nostres. et la teste tout droit verse le ciel ne plus ne moins comme nous faisons ya et les pies devers la terre. Et sil aloit tousjours son chemin devant lui il yroit tant quil revendroit au lieu dont il party premierement Et se ainsi estoit que par adventure deux hommes se departoient lun de laultre et que lun sen alast tout

Last edit 13 days ago by Marie Richards
Page 90
Needs Review

Page 90

iours vers orient et laultre vers occident si que tout deux alassent egalement il conviendroit que ilz sen trecontrassent au propre lieu dont ilz se partirent et puis revendroient tous deux au lieu dont ilz se meurent premierement. Car lors auroit et lun et laultre fait ung tour alentour de la terre par dessus et par dessoubs. Aussi comme entour une Roe qui seroit toute quoie sur terre. Pareillement yroient ilz entour la terre comme ceulx qui conti nuellement se trairoient droit vers le milieu de la terre. Car elle serre tout poiz envers elle et que plus poise tant plus attrait et le plus pres se tient du milieu. Car de tant plus que len cave en terre en parfont et plus la treuve len treuve pesante Et pour mieulx entendre che que je vous ay devise chi dessus des aleures de mousches autour de la pomme et des hommes autour de la terre Ainsi entierement vous le povez veoir a la maniere et a la fachon par ches deux futures chi au doz pourtraites: Gardeez bien

Last edit 13 days ago by Marie Richards
Page 91
Needs Review

Page 91

xxxvii

[image: Title: Roundness of the earth: men walking around circumference Form: Diagram, 17 lines]

Mais pour la chose mieulx entendre et plus clerement povez vous entendre ung aultre example. Se la terre estoit parti e droit par le milieu si que par my la ter re len veist le ciel dessoubz nous et len gettoit une pierre dedens ou une plom bee bien pesante. quant elle vendroit ou milieu de la ter re elle se tendroit illec droit que plus ne pourroit avaler neant plus quelle pourroit monter en hault. fors tant que par che quelle cherroit de si hault. lui dourroit son poiz aucun povoir si quelle cher

Last edit 21 days ago by Marie Richards
Displaying Page 61 - 70 of 254 in total