Page 188

OverviewTranscribeVersionsHelp

Facsimile

Transcription

Status: Needs Review
Show Translation

durement en pareille maniere nous donne la lune
lumiere. Et en la lune est ung cor poly et bel aussi
comme ung pommel tresbien brutz qui refflamboie
et rend clarte quante le ray du soleil si fierd. Les nu
bletes que len voit en la lune dient aulcuns que cest
terre qui appert dedens. et que che qui est eaue appert
Ainsi comme contre ung miroir qui rechoit la diver
se couleur quant elle est devers lui tournee. Aultres
y pensoient aultre chose et disoient que che estoit ad
venu quant adam fut deceu de la pomme quil men
ga qui tant greva a lumaine lingnie. Et que la lu
une en fut empechie et sa clarte amendrie des septes
toilles qui la sont et qui font leur cours ou firma
ment. dont chi dessus nous avons parle lon nen
congneust premierement que les deux. Che sont le
soleil et la lune. Les aultres ne congnoist ou pas
se che nest par astronomie. Non pour tant si
seront elles par moy nommees pour che que
nous en avons parle. De celles en a deux au
dessus de la lune. voire lune sur laultre dont
chascune a en terre propres vertus. Che sont

Notes and Questions

Please sign in to write a note for this page

Marie Richards

original ms. Folio 85v
Walters ms. Folio 90v
BL Royal MS 19 A IX fols 99r-v
Caxton, ed. Prior, pp 124-125
Gossuin, ed. Prior, 155-157

Marie Richards

Lines 6/7 between "appert" and "Ainsi" the word "blanc" is missing from this ms. but appears in the BL ms. Appears to be scribal error.