Page 262

OverviewTranscribeVersionsHelp

Facsimile

Transcription

Status: Needs Review
Show Translation

yceulx inestimables biens. D'enfer vous puis je fran-
chement dire tant qu'il n'ya fors toute doleur et mar-
tire voire le plus angoisseulx le plus horrible et tant
doloureux qu'il n'a point son paril. Et touteffoiz se
tous les filz de Adam estoient dampnez si ne pourroit
il estre emply par eulx quant tous yroient voire deux
tant et si seroient laiens perilz dampnez et perpetu-
ellement tourmentez. Car des lors qu'ilz y sont con-
dempnez c'est pour tousjours tant que dieu sera qui
est sans fin et sans commenchement et illec arderont
en feu eternel sans espoir d'aulcune allegance d'aulcu-
ne misericorde ne d'aulcune esperance d'avoir jamais
mieulx ainchois piz de jour en jour Comme il soit ain-
si que les saulvez desirent le jugement pour estre saul-
vez et gloriffiez en corps et en ame. Les dampnez le re-
doubtent pensans que apres ceuli jour ilz seront per-
petuellement tourmentez en corps et en ame che que
jusques a celui tres espoventable jour ilz ne sont en
corps mais en ame. Si ay ceste chose recitee en brief
a celle fin que l'en sache chertainement qu'il n'est ne
sera nulz biens faits que remeriz ne soient ne nulz

Notes and Questions

Please sign in to write a note for this page

Marie Richards

original ms. Folio 122v
Walters ms. Folio 127v
BL Royal MS 19 A IX, fols 144r-145r
Caxton, ed. Prior, p 176
Gossuin, ed. Prior,

Marie Richards

che que jusques a celui tres espoventable jour ilz ne sont en corps mais en ame: per Prior, this is not in the OF text.