Page 256

OverviewTranscribeVersionsHelp

Facsimile

Transcription

Status: Incomplete
Show Translation

il pose. Car meilleure glose ny pourroye faire. Chi
A
U regard parle du nombre des estoilles
des estoilles nous vous en dirons le nom
bre sicomme le roy tholomeus les nom
bra en son almageste il les nomma toutes et dist que
il en y avoit mil et vingt deux toutes cleres et toutes
voians sans les sept planettes. Compter les povez
sans aulcun peril. En tout nen a que mil et . xxix . que
len puisse veoir sans pluseurs aultres que len ne
poeut bonnement veoir ne choisir Car on nen y poeut
clerement choisir si non autant que dit est ne apper
tement congnoistre. Or y regarde qui regarder y
vouldra. Car homme nul tant y traveille ou estu
die nen y poeut plus trouver. Touteffoiz il nest
homme vivant qui autant en peust ou scevist comp
ter tant sceust monter en hault lieu sil nestoit gar
ny dun moult gentil instrument et moult soubtil
Que le noble roy tholomeus trouva. par lequel
len les congnoist et poeut nombrer et ou chascune
siet et combien il a de lune jusques a laultre soit lu
ne de laultre ou pres ou loings. Et des ymages

Notes and Questions

Please sign in to write a note for this page

Marie Richards

original ms. Folio 119v
Walters ms. Folio 124v
BL Royal MS 19 A IX fols 140v-141r
Caxton, ed. Prior, pp 172-173
Gossuin, ed. Prior, 195